Carnet de route

Eiger arête Est Mittellegi

Le 23/07/2014 par TETARD Sandrine

Il nous fallait bien une bonne semaine d'acclimatation pour réaliser notre objectif ... L'arête Mittellegi à l'Eiger 3970 m, surnommé l’ogre pour sa face nord, C'est ce que nous avons fait dans l'Otztal a Sölden (Autriche), chaleureusement accueillie par le CAF de Nancy. Merci à  Michèle Caro de nous avoir invités.


2 belles randonnées et 2 sommets de 3700m, le Wildspitze et le Weisseespitze.


Dimanche 20 juillet nous quittons Sölden pour Grindelwald à 14 h et nous arrivons vers 19h30 sous une pluie battante.
Trouver un logement n'était pas une mince affaire... On finit par dénicher un hôtel, le Montain Hostel, pas très cher à côté de la gare de Grund (le train de l'Eiger).
Petite visite de Grindelwald, les magasins ferment à 22h. On loge dans une chambre pour 6 personnes, déjà occupée par 2 américaines. Pour manger, ce n'était pas top, il n'y avait pas de cuisine, juste un micro-onde alors nous nous sommes mises à l'accueil avec pain et saucisson.


Lundi 21 
Quelle déception! La météo est toujours pourrie et on n'a pas encore vu le sommet de l'Eiger tant les nuages sont épais .... Et il pleut.
Normalement demain il fera meilleur mais on ne pourra pas monter à Mittelligi s'il y a du brouillard.
Bref aujourd'hui on a écumé toutes les boutiques de Grindelwald.
Et le soir on va au restau de la gare ...


Mardi 22 
Pas de bol il pleut des seaux, pire qu'hier.
On profite d'une accalmie pour aller marcher jusqu'à la station Kleine Scheidegg à 2061 m. On ne voit toujours pas l'Eiger en entier.
L'arête Mittelligi nous paraît de plus en plus inaccessible, va t'on arriver à la faire? Ou tout au moins monter au refuge.
Repas à l'hôtel, préparation des sacs, la météo annoncée est bonne à partir de demain.


Mercredi 23
C'est le grand jour, nous partons enfin pour le refuge M. C'est paraît-il une vrai course.
On prend un des premiers trains à 8 h et on descend à la station Eismer. Par un tunnel on gagne une sortie sur la face Sud qu'il faudra traverser jusqu'à l'aplomb du refuge M. 
Quelle ambiance! Crevasses, séracs mais... aucune trace de passage.
2 itinéraires sont possibles, par le glacier ou par le Rocher en empruntant un système de vires théoriquement évidentes. Comme il fait chaud (10h30) on prend une douche au passage de la rimaye.


On choisit l'itinéraire glacier (le plus facile) quasiment sous le refuge, on monte un triangle neigeux pensant qu'il nous permettrait d'accéder aux rochers pour faire les 300 derniers m de dénivelé. Mais là on trouve une immense rimaye infranchissable et un rocher de toute façon beaucoup trop raide. Visiblement ce n'était pas le bon passage.
Demi-tour, la neige est très molle, il est presque 13h. Je redescends, Corine m’assure au piolet, je glisse, la neige ne tient pas et son piolet non plus.
On se fait une joli glissade, Je perds mes lunettes, elle son piolet, je parviens à nous stopper bien avant l'énorme crevasse qui ne demandait qu'à nous avaler! Plus de peur que de mal. On retrouve notre matos.... Et nos esprits. Du coup on change l’itinéraire, on rebrousse chemin pour passer par les rochers. Le problème c'est que les vires étaient sous la neige il avait dû un peu neiger ces derniers jours. Tant bien que mal on traverse, en essayant de se protéger sur du rocher pourri. Enfin on voit le refuge, et on s'imagine déjà bien au chaud d'autant plus qu'il s'est mis à grêler. Pour une course de 3h30 on aura mis 8 h.
Les volets sont clos. Personne pour nous accueillir. Heureusement que le refuge d'hiver est ouvert, il y a des couvertures, du gaz et des victuailles. On peut se faire un bon plat de pâtes et se caler sous 3 tonnes de couvertures, on est trempées, on se gèle grave, 12° à l’intérieur. En tous cas pas un chat ici, pourtant ils annonçaient une bonne météo et le refuge était réservé!... Allez donc comprendre!
On va reprendre des forces pour demain, j'espère qu'il ne nous faudra pas 18 h pour faire l'arête et atteindre le refuge du Mönch!!!


Jeudi 24
Quelle nuit! Tonnerres, éclairs et la neige qui n'arrête pas de tomber. Impossible de faire l'arête avec ce temps ni de redescendre. On reste prostrées sous nos couvertures, en espérant un mieux pour demain. J’ai mal partout, Corine a l'impression d’avoir du sable sous les paupières et ses yeux lui font un mal de chien.
L'après-midi la neige cesse de tomber, il y en a une bonne couche.
Des rayons de soleil nous réchauffent la carcasse et on déneige tout autour du refuge à la pelle histoire de s’occuper.
Demain on redescendra et on rejoindra la station Eismer, c'est sans doute la solution la plus sage si il n'y a pas de brouillard. Il faut savoir renoncer en montagne... On est toujours seule, pas âme qui vive dans cette montagne et pas de gardien.


Vendredi 25
Ça y est le beau temps est là, on va pouvoir partir. On va changer d’itinéraire,  descendre à l'aplomb du refuge car il y a des pieux pour s'assurer et rejoindre le glacier. Evidemment tout est plâtré et glissant obligé de faire des rappels surtout pour franchir la rimaye. Bref pour la suite il suffit de retrouver nos traces (hum hum) du mercredi, mais il n'y en a plus, et d'éviter les crevasses. Parties à 5 h on arrive à 11h à la grotte de la station Eismer. Fracassées pour avoir speedé afin d’éviter les chutes de séracs, pierres et les crevasses.
Maintenant il ne nous reste plus qu'à prendre le train et monter au Jungfraujoch et visiter le sphinx avec la foule de touristes Japonnais.
Chose surprenante ... Nous ne voyons pas un seul alpiniste!


Après une bonne assiette de frites on s'enfuit à Grindelwald.
Je crois que ces 2 courses dans les conditions où on les a faites étaient plus pénibles et éprouvantes que ce qu'on avait prévu c'est à dire l'arête Mittelligi à partir d'un refuge gardé.
Quant au refuge, le mystère reste entier, on se demande si le gardien existe ou alors la météo était telle qu'il n'est pas monté. Pas fou le gars !


Après une nuit réparatrice retour à Aix en passant par Lausanne, Genève, Annecy. Ce n’est que partie remise !

 

Corine et Sandrine


 

CLUB ALPIN FRANCAIS AIX EN PROVENCE
MAISON DES ASSOCIATIONS
1 RUE EMILE TAVAN
13100  AIX EN PROVENCE
Contactez-nous
Tél. 04 42 27 85 65
Permanences :
jeudi 19:00 - 20:30
Agenda