Carnet de route

Eiger

Le 14/07/2015 par TETARD Sandrine

 

Semaine alpinisme du 11 au 18 juillet 2015

Participants : François S.  Sandrine T.  Corine B. (alias Telma et Louise)

Destination : Eiger arête Mittellegi

 

La semaine s’annonce chaude, et belle… nous voilà partis, François, Sandrine et moi pour l’Eiger (arête Mittellegi). Notre échec de l’an dernier ne nous a pas découragés !

 

Samedi 11

Départ d’Aix à 8h. Grenoble Lausanne …. Grindelwald. Arrivée à 17h. Il fait 36°.

Pour dormir, on sait où aller, Mountain Hostel à coté de la gare du train de l’Eiger.

C’est pratique il y a aussi le restaurant de la gare où on peut manger un crousti (spécialité suisse pas très light)…. histoire de prendre des forces.

 

Dimanche 12

Gand beau. On se lève à 7h pour prendre le premier train à 8h.

On descend à la station Eismeer, c’est là qu’un tunnel débouche sur la face sud de l’Eiger, point de départ pour accéder au refuge Mittellegi. A 10h on sort du trou et c’est parti.

Comme la paroi est sèche, on choisit de traverser par les vires évidentes….. Pas si évidentes mais bon c’est ce qui est écrit dans le topo.

L’attaque se prend après le 2ème cône de neige, il y a d’ailleurs quelques spits. Ensuite il faut traverser en montant régulièrement. On arrive au refuge à 15h. On a mis 5h ce qui n’est pas un record mais on a joué la sécurité en s’encordant et en mettant des points régulièrement.

Il y a juste 2 personnes et la gardienne Corina, donc pas la foule, c’est étonnant.

Le repas est à 18h et à 20h 30 dodo, demain on se lève à 4h.

 

Lundi 13

Toute la nuit il y a eu du vent à décorner les bœufs et lorsqu’on se lève à 4h on a la mauvaise surprise de voir ….. En fait de rien voir  du tout, un épais brouillard humide  nous cache l’arête  et il pleut.

On attend une amélioration mais finalement on fait comme les 2 autres on retourne au lit. Partir maintenant ne serait vraiment pas prudent. C’est assez incroyable comme le temps change vite ici et, on le saura plus tard, dans la vallée il faisait très beau.

Toute une journée à trainer au refuge, à éplucher tous les livres de montagne (en Allemand) et regarder Corina préparer la daube du soir.

On assiste à l’arrivée des cordées, 2 personnes puis 4, puis 2, encore 2 …que des guides avec leurs clients. L’arête va être chargée demain. Et allez, encore 6…

Le temps s’est amélioré maintenant, demain ça va le faire.

 

Mardi 14

Le levé est à 4h pour les guides et à 4h 30 pour les autres, c'est-à-dire nous.

On décolle à 5h10, l’ascension déroule on ne peut mieux, il y a des équipements en place et des cordes fixes aux endroits les plus délicats en plus l’arête est sèche donc aucun problème, on arrive au sommet par une pente neigeuse assez ambiante  à 9h30. Yes ! Par contre la descente par l’arête sud, crampons aux pieds à cause des quelques passages en neige, n’en finti pas, d’abord il faut descendre jusqu’au col  puis continuer l’arête, monter une petite cheminée et enfin après 3 rappels prendre pied sur le glacier.

Enfin, Sandrine va pouvoir se réchauffer, le vent a persisté tout le long et elle avait la tenue «  Palavas les flots »….

A 14h 10 précise on est au refuge du Monch. Très fiers de nous on a semé 2 cordées de 2  dès le départ et on en a doublé une dans la descente.

 

Mercredi 15

Après une bonne nuit de repos on se lève à 6h pour le Monch. Je ne sais pas si la gardienne a bien compris ce qu’on voulait faire quand elle nous a donné l’horaire du petit déjeuner car le refuge était désert. Tous partis.

On va tout de même faire l’arête sud-est du Monch… merde où est le topo ?

On décide de la faire dans le sens sud-est /sud-ouest….. Et c’est en montant qu’on rencontre des cordées qui descendent ! En fait on l’a prise à l’envers. Du coup la montée était très facile mais la désescalade de l’autre coté beaucoup moins évidente.

Malgré les rappels improvisés et le passage de la rimaye un peu large… on s’en est bien sorti.

Finalement cette petite « ballade » nous a pris tout de même 7h.

Plus qu’à récupérer le train au Sphinx et redescendre à Grindelwald ou notre hôtel et notre restau  habituels nous attendent.

 

Jeudi 16

Journée voiture direction Courmayeur. Notre projet : le Mont Blanc par l’éperon de la Tournette, mais après renseignements on comprend vite que c’est irréalisable. Du coup on va monter à Torino faire une petite course rapide.

Nuit à l’hôtel à côté  du « Skyway » le nouveau funiculaire qui monte à Torino, en service depuis seulement 3 semaines.

 

Vendredi 17

Refuge Torino, toujours aussi moche, mais néanmoins sympa.

Le temps est médiocre, des orages sont annoncés, on va jusqu’à la Tour Ronde pour  voir l’état du glacier…..  C’est Beyrouth, un véritable champ de crevasses.

On rentre juste avant la grêle.

 

Samedi 18

On choisit une course rapide, la météo est mauvaise l’après midi. La traversée des aiguilles d’Entrèves convient très bien….. Encore des arêtes à la grande joie de Sandrine !

On part tôt, 5h pour avoir de la marge. A 9h30 on est de retour, c’est plié.

Il est 21h et nous sommes à Aix.

Mission accomplie, ouf !

 

Récit de Corine

Photos de François et Sandrine.

 

A vous de jouer….

 

CLUB ALPIN FRANCAIS AIX EN PROVENCE
MAISON DES ASSOCIATIONS
1 RUE EMILE TAVAN
13100  AIX EN PROVENCE
Contactez-nous
Tél. 04 42 27 85 65
Permanences :
jeudi 19:00 - 20:30
Agenda