Carnet de route

Brelan d'Asses au Chiran

Le 10/04/2018 par TROTIGNON Laurent

Sortie du 08/04/2018

Asse de Clumanc, Asse de Moriez et Asse de Blieux : trois cours d’eau qui n’en forment plus qu’un seul en aval de Barrême. Bravant une météo incertaine, nous en remontons la vallée, passons Estoublon et son Estoublaisse puis bifurquons vers Majastres. La route est devenue si étroite et tortueuse qu’il est souhaitable de ne croiser personne ; heureusement le facteur ne circule pas le dimanche et la chasse est maintenant fermée. Dix-sept kilomètres plus loin, après avoir franchi les marnes du Lias et foré les calcaires jurassiques, nous arrivons au terme de notre approche. Majastres est la plus petite commune de PACA pour le nombre d’habitants (3 permanents, soit 0.1 h/km2). A cette densité, le département 13 n’aurait que 500 habitants. Il n’est donc pas étonnant de n’être entouré ici que de nature : montagnes couvertes de forêts, crêtes rocheuses, gorges, falaises.

La randonnée proposée en ce début d’Avril doit nous amener au sommet du Chiran (1905 m). Plus qu’une ascension, il s’agit en fait d’une croisière en altitude, longeant sur près de 4 km, du Nord au Sud, la crête du Chiran. Pour l’atteindre, il suffit de rejoindre au Nord du village un petit col (1233 m) puis de remonter, sans s’égarer, les vallons et ravines qui conduisent au pied de la barre de la Trappe vers 1520 m d’altitude. Lors de cette première phase de l’ascension, nous pouvons observer le hameau du Poil, blotti sous son arête calcaire. Le Ventoux, cône neigeux très lointain, évoque un volcan japonais dans les brumes. D’autres sommets émergent peu à peu sur le fond gris du ciel : Bure, Monges, Blayeul, …

Une courte, directe et raide montée nous conduit alors sur le fil de l’arête. Celle-ci n’est pas vertigineuse bien que bordée à l’Ouest d’une belle falaise. Il faut donc faire très attention à ce fort vent d’Est (60 à 80 km/h) qui a envie de nous pousser dans le précipice. C’est pour cela que nous marchons légèrement en retrait du fil, cagoulés et gantés, ninjas maladroits titubants mais têtus, ivres de vent. Ayant déjà parcouru plusieurs fois cette arête, je file vers un abri offert par une entaille dans falaise où mes compagnons me rejoignent.  Cette halte faite au creux de l’épaule du géant nous permet de récupérer : 5 m sous l’arête, nous sommes au calme, nous pouvons communiquer sans nous hurler à l’oreille des mots instantanément déchirés par le vent. Nous en profitons pour consulter la gourde et les réserves de pâtes de fruit au gingembre que Gérard a apportées.

Requinqués, nous repartons à l’assaut du Chiran en essayant de profiter au maximum des creux du terrain. Tout effort mérite récompense, dès que nous passons à l’Ouest du cône sommital le vent ne nous atteint plus et un emplacement de pique-nique, ensoleillé et confortable, est trouvé. Notre vue donne vers les crêtes de Montdenier et le lac de Sainte-Croix.

Compte-tenu du vent, la route initialement prévue (via l’Hauteur et le Ravin de la Font des Prés), trop exposée, est modifiée et nous revenons vers Majastres en suivant la piste qui longe le flanc Ouest du Chiran. Après quelques virages enneigés qui nous amènent à proximité du Portail de Blieux, la muraille de calcaire nous protège du vent et la randonnée devient plus épicurienne. Marcher à 4 ou 5 de front stimule les conversations et peu avant la maison ONF de Lévens, une prairie fleurie donne prétexte à une bonne halte. Isabelle, qui n’est aujourd’hui pas en manque d’inspiration, développe la théorie « des kilomètres et des dénivelés ressentis ». Comme pour les températures ressenties, il convient, d’après elle, d’appliquer un coefficient correctif permettant de tenir compte de la vitesse du vent. Le concept est discuté et Patrick hasarde un <25 km/+1250m ressentis> pour notre randonnée au Chiran … Il est vrai que nous n’avons jamais eu le vent dans le dos.

Le retour de Majastres vers la vallée de l’Asse nous permet d’admirer les gorges de Trévans, et le bar du Splendid à Oraison, à la belle ambiance, nous accueille ensuite pour nous désaltérer. Merci à Marie, Isabelle, Delphine, Gérard, Laurent et Patrick pour leur bonne humeur et ces précieux moments partagés sur le dos du Chiran !

 

Distance : environ 15 km, Dénivelée : environ +780 m. Montée de Majastres au Chiran : prévoir ~3 h, retour ad libitum. En été : présence de troupeaux avec patous ou kangals.

CLUB ALPIN FRANCAIS AIX EN PROVENCE
MAISON DES ASSOCIATIONS
1 RUE EMILE TAVAN
13100  AIX EN PROVENCE
Contactez-nous
Tél. 04 42 27 85 65
Permanences :
jeudi 19:00 - 20:30
Agenda