Carnet de route

Rocher de Jardanne - Crête de la Bouisse

Le 16/04/2018 par MATHIEU Didier

Sortie du 14 avril 2018

Le pouvoir de l'intention(1), c'est à la mode, et je vais finir par y croire !!! Au départ :

- le mardi : 19 personnes voulant aller randonner sous le soleil,
- une prévision météo pour samedi : 19 mm de pluie !!!

Quatre jours plus tard : pas une goutte de pluie, un grand soleil à partir de 13h, une température qui dépasse 14°C, et même, pour les plus convaincus, de légers coups de soleil ! C'est çà, le pouvoir de l'intention !

Bon, soyons sérieux : après inscriptions et désinscriptions successives et multiples, nous sommes quand même 15 sur la fiche de sortie, dont 11 parfaitement ponctuels au rendez-vous, les quatre autres, on verra, puisque nous devons les retrouver au parking d'arrivée. Ciel voilé, donc aucun pronostic possible, air frais, de saison.

9h30, tout le monde au rendez-vous, tout le monde est prêt. Petite manœuvre de voitures pour nous éviter un retour de 3,5 km sur la route. Pendant ce temps, j'ai proposé un petit tour sur le marché de Serres, mais "on" préfère un petit café (qui se révèlera être une reconnaissance ... pour la bière de ce soir !)

"Serres : de l'occitan serre « mamelon peu élevé, croupe de collines, collines souvent de forme allongée » séparant deux vallées parallèles (Wikipedia)". Peu de gens s'arrêtent pour visiter ce village accroché à un rocher abrupt, qui recèle cependant de nombreux restes de son passé ancien : portes, tours, fenêtres, passages couverts. La montée à travers de multiples petites ruelles pentues est un peu incertaine, mais tous les chemins mènent à la chapelle de Notre Dame du Bon Secours, puis le chemin balisé en jaune devient une évidence. Nous prenons rapidement quelques centaines de mètres de hauteur et dominons bientôt les deux parties de la vallée du Buëch, de part et d'autre de la clue de Serres.

La montée a été rapide.  Slalomant entre les rochers et les chênes blancs, nous longeons la jolie crête de Fontarache. Il est temps de boire un coup et d'éliminer ... avant une légère descente qui nous conduit au col de Saumane. Nouvelle courte pause, puis nous reprenons la crête, direction NO. Les 100 premiers mètres sont franchis sans trop de problème, les 230 suivants sont nettement plus sélectifs ! Entre ceux qui ont une pêche d'enfer et ceux qui rament un peu plus, il y a tous les autres, et je ne vous dirai pas quelle place j'ai occupé dans le peloton !

Un peu avant midi, tout le monde finit par arriver au sommet (1354 m.) ou plus exactement près du sommet. Le plus dur est fait ! Le soleil commence à percer les légères brumes qui voilaient le ciel, nous marchons encore quelque minutes le long de la crête du Serre de La Bouisse. Karim nous trouve un charmant coin à pique-nique, dégagé, assez large pour tous, et nous dégainons !

Laurent nous propose une recette inconnue de moi jusqu'alors et très  facile : les artichauts au camembert : un morceau de camembert dans une main, et un artichaut cuit dans l'autre ! C'est simple et apparemment fort bon ! Certains ont aussi le plaisir de découvrir les délicieux brownies de Claire, les plus anciens ont le plaisir de les RE-découvrir !

J'en vois qui voudraient bien faire un petit pénéquet mais il est 13h et le chemin est encore long. Il faut donc se remettre en route ! Vers 1500 m., nous obliquons plein sud en suivant les traces ténues qui nous conduisent au col de la Coucoule, et aux bons jeux de mots de Maurice ! Cap au sud-est, puis embranchement vers la fontaine. Jusque là tout va bien. Au bout de quelques mètres, nous perdons le chemin : normal, il n'y a plus de chemin, et il faut se diriger au pif ou au GPS, sans trop descendre au risque de passer au-dessous de la piste. Nous retrouvons une belle ferme en ruine, et nous avons perdu la moitié du groupe. Je ne sais pas s'ils se sont arrêtés, ou s'ils ont suivi le GPS et non l'encadrant ... Des bruits de conversation laissent à penser qu'ils ne sont pas trop loin et ils apparaissent enfin, pommadés et crémés. Fin du suspens !!!

Après une progression facile au milieu des pins bien alignés, en restant à peu près à niveau, nous tombons pile sur le virage de la piste recherchée, et je commets la faute inexcusable de ne pas vérifier sur le GPS notre position réelle (la flemme de sortir les lunettes !). Nous prenons la piste ... dans le mauvais sens ! Quelques centaines de mètres plus loin, ça ne va vraiment plus, nous sommes trop bas sous le col. Comme dit Maurice : "on est mal Barret(2)" !, il n'y a plus qu'à remonter et à reprendre dans le sens contraire.

"Ils" sont tous formidables : pas une seule remarque sur l'incompétence de l'encadrant (moi !), à peine si je sens dans certains regards le désagrément d'avoir à monter 80 m. de plus ! Merci à vous toutes et tous !

Il n'y a plus qu'à dérouler en descente un chemin agréable, humide, parfois caillouteux, jusqu'à rejoindre la route après avoir traversé un petit ravin aux empilements géologiques spectaculaires.

Voiture, pause de rigueur à Serres histoire de se refaire une santé autour de boissons variées à dominante "houblon", et c'est l'heure des embrassades et des rendez-vous pris pour une prochaine sortie, qu'on espère aussi réussie (ou plus encore !)

Dénivelé + : 980 m.; distance : 14.4 km.

Photos de Maurice et Didier

(1) : si vous voulez vous distraire, allez voir ici ...
(2) : Barret : le nom du col que je viens de rater !

 

CLUB ALPIN FRANCAIS AIX EN PROVENCE
MAISON DES ASSOCIATIONS
1 RUE EMILE TAVAN
13100  AIX EN PROVENCE
Contactez-nous
Tél. 04 42 27 85 65
Permanences :
jeudi 19:00 - 20:30
Agenda