Carnet de route

Tour du Taillefer

Le 26/08/2018 par ALIAGA Sylvette

par Capucine, Dorian, Emma, Gaëlane, Ghjulia, Lara, Manon, Suzanne & Victor.

 

 

Avec nos ânes adorés : Topaze, Brindille, Nanon & Mopsy

 

1er jour - Lundi 23 juillet

 

Dès le départ, nous avons perdu deux adultes : Jean-Charles et Catherine (quelle coïncidence).

 

Vingt minutes plus tard, nous commençons enfin la randonnée. Le feeling passant très bien entre Topaze et Gaëlane, ils se mirent en tête du groupe.

 

Vers treize heures, nous fîmes une pause de deux heures environs, la plupart des enfants ont construit un pont. Nous sommes repartis et les ânes trainaient un peu du pied.

 

Un peu avant d’arriver, Topaze faisait beaucoup de caprices en courant dans les champs pour manger et tous les autres ânes le suivaient. Surtout Brindille qui est très attachée à Topaze. Mopsy, ventre sur pattes, mangeait et aspirait tout sur son passage. Nanon, le plus timide, restait au fond du groupe car il est très solitaire.

 

Arrivés au campement, après avoir planté les tentes, nous avons ramassé du bois pour faire du feu et griller des saucisses et des chamallows.

Un peu plus tard, le doigt en feu, morte de rire, Ghjulia se brula les doigts. Et puis en larmes, elle se fit soigner. Et on alla tous dormir.

 

2ème jour – Mardi 24 juillet 

 

Quand nous sommes partis, malheureusement nous n’avons perdu aucun adulte. Les ânes étant très sages, ne nous ont posé aucun problème sur le chemin pour avancer. Très gentiment, Mopsy, à la manière du Petit Poucet, nous déposa fort délicatement, d’une tendresse et simplicité merveilleuse, une cheminée de crotin.

 

Peu avant la récompense du repas, une légère montée nous tomba dessus mais nous l’avons vaincue tous ensemble. Puis, nous mangeâmes tranquillement.

 

Sur l’arrivée, Victor, épuisé s’est fait écraser le pied par Topaze. De même pour Gaëlane qui se fit entrainer par la tête de mule nommé Topaze et se fit broyer le doigt de pied. Enfin arrivés à la station plan du col : pour montrer son amour passionné à Gaëlane, Topaze a essayé de manger ses cheveux. En cherchant un lieu pour bivouaquer, Mopsy et Brindille se sont roulés par terre.

 

Un « agréable (fort détestable) » Monsieur est apparu soudainement et nous a tous violemment chassés de sa « propriété ».

Nous avons donc, ensuite, trouvé une clairière très charmante pour camper. Et nous mangeons puis allons tous dormir.

 

3ème jour – Mardi 25 juillet

 

Mopsy, ce matin, réveillant tout le monde, a crié bruyamment car tous les autres s’étaient enfuis et qu’elle en était jalouse car elle, n’a pas réussi.

 

Toute la randonnée était très rude et sportive. Nous avons marché le long d’un grand chemin en pleine montée et en plein cagnard.

Cette rando a duré 7 heures (de marche) cela était très fatigant mais nous sommes les meilleurs donc nous avons vaincus tous ces épuisements et ces montées très pentues et difficiles.

 

YOUPII !!!

Nous sommes arrivés… Nous plantons les tentes, mangeons et … Soudain, il se mit à pleuvoir et puis grêler. Certains se sont abrités sous leurs tentes, et les autres restants se sont tous abrités sous l’abri de Céline et se sont réconfortés en mangeant des chamallows et en buvant du thé. Une fois la pluie finie, nous sommes sortis puis nous sommes allés dormir.

 

4ème jour – Jeudi 26 juillet

 

Le matin, nous avons rangé les tentes puis brossé les ânes, ils étaient tous tout mouillés. Au début, les ânes avançaient très bien et étaient très gentils.

Mais à la venue de la descente ce n’est plus les maîtres qui tiraient les ânes mais bien eux qui les embarquaient violemment.

 

Nous avons tous mangé au lac du Poursollet et les enfants ont joué au ministre et au président, il y a même eu Kim Jong-un qui a joué avec nous !!!

 

Après les longues minutes passées sur la route, en montée, en plein soleil, nous sommes arrivés au lieu du campement.

 

Nous avons préparé une pièce de théâtre de ces quelques jours de bivouac, enfin, les enfants l’ont réalisé devant tous les parents. Cela a été très amusant à représenter surtout que tous les enfants du plus petit au plus grand ont participé.

 

Puis nous avons mangé des chamallows au feu de bois mais personne, contre toute attente, n s’est brûlé le doigt. Par contre que ce soit les parents ou les enfants, tout le monde, en ont beaucoup mangé.

 

Après cette fête collante et poisseuse nous sommes tous allés nous coucher avec le sourire car cette soirée avait été très joyeuse. Bonne nuit tout le monde …

 

5ème jour – Vendredi 27 juillet

 

Dès le départ, Manon se fait bousculer par Mopsy et tombe sur les fesses.

 

Puis, nous sommes arrivés au supermarché : nous avons acheté quelques ravitaillements pour les deux jours restants. Nous repartîmes et mangeâmes dix minutes plus tard.

 

Une heure plus tard, nous avons enfin fini de déjeuner. Manon commence à monter sur Mopsy, puis Victor, puis Ghjulia.

Après avoir attaqué la montée, l’avoir battu : nous sommes arrivés enfin à l’endroit où nous devions dormir nous avons pris l’apéro et peu après avons mangé.

 

PS : Avant de manger, nous sommes allés à une cascade où nous nous sommes tous mouillés ou du moins fait trempette.

 

6ème jour – Samedi 28 juillet

 

Après avoir fini notre dernière nuit pour ce bivouac : nous avons pris notre petit déjeuner et nous sommes partis pour cette dernière ligne droite vers la victoire de l’arrivée finale. Les parents ont tous galéré avec les ânes dans la grande montée, comme la grande descente. En haut du col Plan Collet, tout le monde à l’arrivée ont enlevé leurs tee-shirts.

 

Vers l’arrivée, nous avons tous chanté ; « Eh, Oh ; Eh, Oh ; on rentre de rando… ».

 

Voilà c’est fini, cela a été très dur de quitter les ânes nos chers chéris : Topaze, Brindille, Mopsy et Nanon.

 

Merci le CAF Famille… on vous aime.

 

Kiss

 

Pour plus de photos, voir la photothèque

 







CLUB ALPIN FRANCAIS AIX EN PROVENCE
MAISON DES ASSOCIATIONS
1 RUE EMILE TAVAN
13100  AIX EN PROVENCE
Contactez-nous
Tél. 04 42 27 85 65
Permanences :
jeudi 19:00 - 20:30
Agenda