Carnet de route

2019 - Escalade en pays "amazigh"

Le 21/03/2019 par COURSOL Laurent

Tafraout - massif du djebel El Kest, 20/02-01/03/2019

Février/mars, c’est le moment du ski de randonnée, mais c’est sans compter sur la détermination de Jean-Paul, qui nous propose de découvrir la « wilderness » en pays berbère, « amazigh » pour ses habitants. Quelle bonne idée ! Une équipe de huit encadrants Alpinisme du club est rapidement constituée. L’Anti-Atlas, réputé vierge de tout équipement, ne pouvait qu’être très attirant pour les amateurs des falaises de Sainte-Victoire.

Nous voilà partis vers le royaume chérifien pour atterrir à Agadir. Direction le Sud et l’Anti-Atlas pour installer notre « base-camp » à l’hôtel Salama au centre de Tafraoute. En chemin la citadelle de Tizourgane, se dresse dans la plaine face aux belles parois. Nous sommes bien au Maroc.

Impatients de découvrir ce rocher, notre initiation se fera dans la gorge de Tizgut, où des voies de tous niveaux s’offrent à nous. Quartzite ! C’est la roche que nous devons apprivoiser. On comprend que les « baragnes » sont hérissées d’épines, arganiers, euphorbes et figuiers de barbarie. Les blocs que l’on précipite dans le vide ne se brisent pas au sol ! Roche primaire m’a-t-on dit ! Of course !

Ha ! je ne vous ai pas tout dit ! Le topo est en anglais, le nom des voies n’est pas inscrit au pied des parois, il n’y a pas de pitons, ni de secours en montagne. Le ton est donné, "yallah" !

Nous découvrons la vallée d’Ameln, Anergui et son fin ruban de béton qui nous propulse dans le djebel El Kest, au pied des Lower Crag et Upper Crag. On grimpe de superbes voies de plus de 300 m, où la tête est plus importante que la technique. Le retour se fera à la nuit tombante, et se termine chez l’habitant face à un tajine improvisé. Reste à redescendre cette route de nuit, sous un ciel d’étoiles !

En guise de repos, nous allons goûter au granit de Tafraoute. Le Black Wall accueille les ardeurs de Dominique, quand d’autres vont se promener dans ces chaos de blocs arrondis.

Ce jour, nous allons sur le versant nord du massif par une longue route, emmaillée de jolis villages, pour atteindre Afantinzar. C’est Eagle Lower Crag, falaise de 250 m que nous gravirons par trois voies parallèles aux noms évocateurs (Donkey Serenade, Pink Lady, Immaculardor) avec le renfort de Martine et Claude qui nous ont rejoints. Retour en faisant le tour du massif car demain, c’est relâche.

Au choix, rando pour aller voir les rochers peints, gorges de Aït Mansour ou repos complet.

Et c’est reparti pour des voies de 280 m, sur Tifghalt Lower Crag, toujours sur ce beau quartzite, mais aussi exigeant une dose de bonne humeur (recommandée par le topo anglais !) pour trouver l’itinéraire ou d’énergie pour la Black Groove. Retour au coucher du soleil pour profiter des lumières qui révèlent la beauté du site.

Un autre jour commence, ascension du Djebel El Kest, par une grande boucle hors sentier de sept heures pour certains et pour d’autres la voie Gamma 200 m très soutenue à Sidi Mzal sur Greek Buttress. C’était repos, avant notre dernière journée du lendemain !!

Notre objectif : Le Lion. Départ pour une grande marche d’approche aléatoire et exposée, qui nous emmène au pied de South-West Ridge pour 400 m d’escalade. Au sommet, un panorama grandiose sur la vallée d’Ameln, avec en toile de fond l’Adrar Mgorn comme la promesse d’un prochain voyage. Le retour se fait par une grande vire inclinée qui nous dépose dans de très belles gorges. Enfin le chemin caladé aux nombreux virages, et l’arrivée au village d’Azgaour dont le soleil couchant illumine les façades.

Martine, Bernard, Claude, Dominique, Pascal et Sylvain se joignent à moi pour te remercier Jean-Paul et à quand la prochaine ?  

Laurent

CLUB ALPIN FRANCAIS AIX EN PROVENCE
MAISON DES ASSOCIATIONS
1 RUE EMILE TAVAN
13100  AIX EN PROVENCE
Contactez-nous
Tél. 04 42 27 85 65
Permanences :
jeudi 19:00 - 20:30
Agenda