Carnet de route

Séjour Pelvoux 2019

Le 21/05/2019 par William et Estelle

Séjur du 10 févrer 2019

Jour 1 : Redécouverte du ski

Le départ était prévu à 6h00 de Bouc-Bel-Air ou à 6h15 d’Aix, le trajet est d’environ 3 heures jusqu’à la station de Pelvoux-St-Antoine où l’on se retrouve à la location de ski vers 10h pour prendre le matériel manquant.

À 10h30, c’est le départ dans le télésiège pour Yannick, Perrine, Estelle et Claude. De mon côté, je suis avec Romain pour reprendre les bases du ski sur des pentes douces, Martine nous encadre ; puis on rejoint un professeur ESF pendant 2 heures.

Pendant ce temps, du côté de Perrine, Yannick, Claude et Estelle, on retrouve avec plaisir les bonnes sensations du ski.

À la fin du cours on se retrouve tous ensemble en haut de la station pour manger à l’écart des pistes (pour une plus belle vue). Le reste de l’après-midi est ski libre, nous avons formé trois groupes pour adapter les niveaux : Claude et Martine, Romain et moi-même et enfin Perrine, Estelle et Yannick. Tout le monde enchaîne les pistes. Déjà de très belles chutes mais surtout beaucoup de plaisir, et ce n’est que le premier jour !

Vers 16h30/40 à la fermeture des remontées, on s’est retrouvé pour rendre le matériel loué et rentrer au refuge CAF où l’on retrouve au long de la soirée les CAF de Marseille, Guillestre, Rocbaron, Bessillon, et C’Roc Montagne du col de Tende. Nous récupérons notre chambre (à cinq). On installe nos affaires puis on descend vers 19h pour manger le repas du soir. Nous sommes à vue d’œil une cinquantaine d’enfants/adolescents. Le repas dure plus d’une heure et nous en profitons pour discuter (un peu) avec les CAF voisins. Plus tard dans la soirée, une salle d’escalade est ouverte et donc tout le monde s’est retrouvé au même endroit pour essayer le bloc, pour ma part la première fois (alors découverte). J’ai essayé en vain… alors je préfère regarder, puis on rentre vers 22h pour une bonne douche.

Jour 2 : Rando Raquettes / Ski tout neige

Le second jour, réveil à 7h23 pour un déjeuner à 7h30, mieux vaut une minute de sommeil que de préparation. Le déjeuner classique (large choix entre céréales et pain grillé) sur des plateaux. On finit de se préparer vers 8h30 et nous sommes séparés, en fonction de notre niveau en ski.

 Moi ainsi que Romain rejoignions d’autres CAF pour une rando-raquettes près de Puy-St-Vincent, en direction de Narreyroux. On est au final 8 (2 adultes). Le chemin vers le hameau longe la via ferreta du coin (via ferrata du torrent de la Combe) sur une route enneigée de la largeur d’une voiture, notre groupe prend un chemin parallèle et nous arrivons aux premiers chalets. On s’exerce à l’utilisation des DVA pelles sondes, et on mange enfin le pique-nique, sur une table toute juste déblayée d’un mètre de neige. La suite s’avère plus compliquée, on remonte un peu la pente du vallon vers la crête du Reychard avec de grosses couches de neiges, pour rejoindre un GR puis la route et redescendre vers le parking du départ. L’arrivé au parking se passe sous les nuages et la neige qui commençait à tomber.

Pendant ce temps-là, du côté de Martine, Perrine, Yannick et Estelle : On rejoint plein d’autres jeunes des autres CAF pour une grosse sortie ski toute neige. Notre groupe, trop nombreux, est séparé en deux et on se retrouve alors avec environ une dizaine de jeunes, censément le groupe des plus expérimentés pour le ski toute neige. Sauf que nous 3, on n’avait jamais fait de ski toute neige aussi loin des pistes. C’est donc curieux, motivés mais pas totalement serein qu’on s’engage en dehors du domaine de Pelvoux, sur la droite du télésiège. Bientôt, on arrive totalement à l’extérieur du domaine, avec seulement quelques traces dans la poudreuse, et on descend par là jusqu’en bas du télésiège. On peut dire qu’on s’est pas mal débrouillé, les chutes ne se comptent plus mais à la différence du ski de piste, elles ne font pas mal et sont même très drôles.

Après un repas dans la neige, on reprend le même télésiège jusqu’en haut du domaine et on repart à l’horizontale sur la droite des pistes. Cette fois, on s’engage encore un peu plus loin, on passe un petit vallon et ce n’est qu’une fois bien éloignés, qu’on commence à descendre. De la poudreuse tout autour de nous, le paysage est magnifique, mais la neige commence à tomber. On s’amuse de plus en plus, le ski toute neige est décidément bien mieux que le ski de piste. Mais, petit à petit, au fur et à mesure qu’on descend, on s’enfonce de plus en plus dans la forêt, slalomer entre les arbres devient de plus en plus dur jusqu’à impossible pour nous. Au final, on finit par déchausser pour pouvoir se faufiler entre les arbustes, en s’enfonçant dans la neige qui tombait de plus en plus fort. Vers 17h, on arrive enfin au bas de la station, trempés mais heureux !

Romain et moi sommes rentrés au refuge vers 16h, les skieurs vers 17h/17h30. Après avoir bien mangés, une compétition de bloc est organisée, vu son succès au premier soir, on y participe tous (même moi) dans des équipes mixtes (entre CAF) et de tout âge. Pendant la compétition, on (ados du CAF d’Aix) est invité dans une chambre voisine par d’autres ados ; on finit par discuter de nos expériences au CAF. Vers 23h on commence à aller dormir, d’autres vers minuit, et d’autres encore vers 1h.

 Jour 3 : Cascade de glace initiation

Le troisième jour on se lève vers 7h20 pour partir à 8h jusqu’à la cascade de glace, avec d’autres enfants (plus jeunes) des CAF présents et, cette fois, nous 7 ensemble. Le site est légèrement au nord de Pelvoux, sur la route d’Ailefroide (D 944E). On utilise des piolets, des crampons et un baudrier pour l’escalade. Durant la matinée, nous enchainons les petites voies - les plus grandes étant occupées (nous ne sommes pas seuls) - par la suite nous empruntons les cordes voisines. Claude nous fait découvrir dans l’après-midi les différentes manières d’accrocher une corde ou un mousqueton avec des vis métalliques, puis on recommence à grimper les cascades disponibles. Le soir, après la sortie, nous préparons nos affaires pour le lendemain (jour du départ), ainsi que notre pique-nique étant donné que juste avant nous avions achetés du pain, du jambon et du fromage.

Jour 4 : Rando raquettes ou ski

Le dernier jour, moi Romain et Claude formons le groupe raquettes rejoint par des plus jeunes et un adulte d’un autre CAF. Le groupe des skis rando se reforme avec Yannick, Estelle et Perrine accompagnés par un guide professionnel. L’objectif de la journée est la crête de Reychard au nord de Narreyroux, et son sommet. On emprunte le même chemin que les skieurs (pour les rattraper). En effet, de notre côté (Yannick, Estelle et Perrine, en ski de rando) c’est encore une première fois (deuxième fois pour Perrine). Il faut d’abord apprendre à mettre les peaux de phoques, vérifier les DVA  et surtout apprendre à marcher correctement avec les skis de rando. On part donc un peu avant les autres en raquettes mais, plus rapides et plus efficaces pour tourner, ils nous rattrapent à mi-chemin.

Au bout de 900 mètres de dénivelé, en environ 3h, on arrive au sommet de la crête de Reychard. Au sommet on pique-nique, pour certains c’est chips, double ou triple sandwich… Notre groupe de raquettes part un peu en avance et on descend la crête sur le versant sud pour rejoindre la route balisée tandis que les skieurs redescendent le versant nord en direction de Vallouise. Le retour au parking se fait sans encombres de notre côté. Arrivés au refuge on récupère nos affaires stockées dans le local pour remplir les voitures et on se sépare en deux, pour deux voitures, une en direction de Bouc-Bel-Air avec Martine et le reste dans la voiture à Claude pour un détour à Aix. On se dit au revoir ainsi qu’aux CAF. C’est la FIN du séjour, Au final, on aura découvert des nouvelles activités, de nouveaux lieux et de nouveaux amis, hâte de l’hiver prochain.

William et Estelle

 

 

CLUB ALPIN FRANCAIS AIX EN PROVENCE
MAISON DES ASSOCIATIONS
1 RUE EMILE TAVAN
13100  AIX EN PROVENCE
Contactez-nous
Tél. 04 42 27 85 65
Permanences :
jeudi 19:00 - 20:30
Agenda